Activités

Conférence RMCQ : Discussion sur l’éthique en milieu de travail

Il n'est pas possible de s'inscrire pour cet événement

Les participants inscrits à l’événement seront invités à soumettre à l’avance les sujets, situations ou problématiques concernant l’éthique en milieu de travail, et principalement dans la gestion de leurs projets, qui les préoccupent en tant que personne impliquée ou témoin. C’est à partir de ces dits sujets que les discussions seront animées et guidées par le conférencier à partir de sa vision, de son expérience hors du commun et de son grand talent de communicateur.

Commanditée par :    Bourassa Maillé architectes

Conférencier : M. Jean-Pierre Charbonneau

    

Biographie :

D’abord étudiant en sciences sociales, Jean-Pierre Charbonneau a fait un baccalauréat en criminologie à l’ Université de Montréal . Dès l’âge de 21 ans, il devient journaliste en affaires judiciaires et policières au journal Le Devoir puis à La Presse ainsi qu’à CKAC. Auparavant, il avait collaboré à la revue étudiante Quartier latin . En mai 1973 , alors qu’il n’a que 23 ans, il est la victime d’une tentative de meurtre perpétrée en pleine salle de rédaction par un homme de main à la solde des dirigeants de la Mafia de Montréal. En 1975 , ses recherches sur le crime organisé le mènent à publier un premier livre, La Filière canadienne, un ouvrage de base sur l’histoire de la pègre montréalaise qui lui a valu le prix Beccaria de la Société de criminologie du Québec.

Élu député du Parti québécois dans le comté de Verchères, en 1976, puis réélu en 1981 et en 1985, il devient adjoint parlementaire du Premier ministre René Lévesque en 1982 et, par la suite, président de plusieurs commissions parlementaires dans les domaines de la protection de la jeunesse, de l’éducation et de la main-d’oeuvre ainsi que de l’économie et du travail. Lors du référendum de 1980, après avoir coécrit avec un collègue député un second livre sur l’Option de la souveraineté-association, il met sur pied le Mouvement étudiant pour le Oui à titre de responsable du dossier jeunesse au sein de l’Exécutif national du Parti québécois. En 1983, il crée le Secrétariat à la jeunesse du gouvernement du Québec. En juin 1989, à la fin de son troisième mandat, il quitte la vie politique pour aller diriger en Afrique centrale un programme de coopération volontaire. Au début de 1991, il effectue un retour précipité, à cause du début de la guerre au Rwanda. Il retourne alors au journalisme et à l’animation radiophonique tout en dirigeant avec succès l’opération de sauvetage et de relance d’Oxfam-Québec, le fleuron des organismes québécois de coopération internationale et d’aide humanitaire.

En septembre 1994, il effectue un retour sur la scène politique toujours dans la Vallée du Richelieu où il réside. Il devient député de la nouvelle circonscription électorale de Borduas,qui regroupe les six municipalités de l’agglomération Beloeil/Mont Saint-Hilaire. Le 12 mars 1996, il devient Président de l’Assemblée nationale du Québec, poste qu’il occupe pendant six ans. Il se fait alors remarquer comme un réformateur et un développeur tant au Québec qu’à l’étranger. Premier responsable de la diplomatie parlementaire de l’État, il accroît substantiellement la présence du Québec dans le monde notamment en fondant la Confédération parlementaire des Amériques, premier forum interparlementaire de l’hémisphère, et en dotant l’Assemblée nationale d’une véritable politique de relations internationales. A titre de membre des organes de direction de plusieurs associations de parlementaires, il dirige de nombreuses missions en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique Latine et aux États-Unis. Il a de plus présidé l’Assemblée parlementaire de la Francophonie. A la tête du Parlement du Québec, il a été l’initiateur d’une réforme importante des règles de procédures et de l’organisation administrative. Il s’illustre comme un défenseur acharné du rôle des députés face à l’omniprésence du Premier ministre et de son conseil exécutif. Il accorde beaucoup d’importance à l’éthique en politique. En janvier 2002, il accepte de devenir membre du gouvernement du Québec et il est nommé ministre des affaires intergouvernementales, ministre des relations avec la francophonie canadienne et ministre responsable de la réforme des institutions démocratiques. C’est à ce titre qu’il met sur pied les États-généraux sur la réforme démocratique,la première grande réflexion publique sur le fonctionnement des institutions politiques du Québec contemporain, notamment le mode de scrutin.

En avril 2003, il est réélu pour un sixième mandat et il devient porte-parole de l’Opposition officielle pour les questions de sécurité publique puis de santé, tout en maintenant son engagement pour la cause de la modernisation des institutions démocratiques et de la participation accrue des citoyens à la gouverne de leurs affaires.

Le 18 août 2006, il annonce qu’il prend sa retraite de la politique, soit trente ans après son entrée, la première fois, à l’Assemblée nationale du Québec. À l’automne 2007, il publie aux éditions Fides son autobiographie sous le titre « À découvert ».

Depuis février 2007, on peut le voir quotidiennement à la télévision publique à titre d’analyste politique dans le cadre de la populaire émission « Le club des Ex » du Réseau De l’Information (RDI) de Radio-Canada.

Conférencier et auteur de très nombreux textes de réflexion sur la chose publique et l’avenir du Québec, il est connu comme un communicateur chaleureux et perspicace, sachant guider ses auditoires vers une réflexion élargie et non partisane des enjeux de société.

Adepte passionné des arts martiaux chinois et japonais depuis 40 ans, il enseigne le Tai-Chi chuan à Beloeil. Il est marié et père de cinq enfants.

 

Aucune annulation ni remboursement 5 jours ouvrables avant chaque événement

 

Il n'est pas possible de s'inscrire pour cet événement

Conférence RMCQ : Discussion sur l’éthique en milieu de travail

Type d'activité : Réseau Mauricie Centre-du-Québec (RMCQ)
Date : 5 février 2014
Heure : 17:30 à 19:30
Coût
Prix PMI-Montréal : 25,00 $
Prix non-membre : 35,00 $
Langues : Français
Nb de PDUs : 1.5
Il n'est pas possible de s'inscrire pour cet événement