Guide des nouveaux membres

les tendances de l'industrie

 
Le monde de l’industrie vit de grandes transformations en partie grâce à l’arrivée des nouvelles technologies qui vont encore une fois ouvrir les portes à de nouveaux défis et réalisations tout en gardant le besoin de s’adapter aux demandes de l’économie (pour garder et ouvrir de nouveaux marchés et attirer des nouveaux consommateurs), de la société (pour assurer une meilleure qualité de vie, transformer l’environnement de travail et créer de nouveaux types d’emplois) et de l’écologie (pour adopter des pratiques plus écologiques). De ce fait, la gestion de projet va suivre ces transformations et évoluer en conséquence.


Voici en quelques lignes, les tendances qui vont agir sur la gestion de projet dans les années à venir :
 


RECOURS AUX MÉTHODOLOGIES AGILES
 
Avec l’intégration de l’Agile Practice Guide à la sixième version du Guide PMBOK® et la certification PMI-ACP®, le PMI corrobore la croissance de l’utilisation des méthodologies Agiles au monde.


Incontournables pour le domaine de la technologie de l’information (TI) au Québec, présentement, ces méthodes sont de plus en plus utilisées aux projets d’autres industries, qu’il soit d’une façon « pure » ou fusionnées à d’autres types (hybrides, voir la section suivante).

Voici l’opinion d’un expert sur le sujet :

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site d’Agile Montréal.

 

RECOURS À PLUSIEURS MÉTHODOLOGIES DE GESTION DE PROJETS (HYBRIDES)

Avec les récents progrès technologiques (intelligence artificielle, robotique et automatisation, internet des objets, fog computing, big data, technologie mobile) et la nouvelle génération de matériaux, l’ensemble de l’industrie va s’équiper d’outils numériques et de systèmes plus dynamiques, plus flexibles qui faciliteront l’échange et l’exploitation de l’information dans le but de faire évoluer encore plus vite les aires de productions et de livraison.

De même pour la gestion de projet, les gestionnaires de projet vont dorénavant utiliser plusieurs méthodologies au lieu de se contenter d’une seule méthodologie comme dans le passé. Ces méthodologies sont dites hybrides (ou mixtes), car elles peuvent s’appliquer en même temps dans un projet particulier de façon que certaines tâches seront gérées selon une méthode A et d’autres selon une méthode B : par exemple, dans le cas de projets informatiques, les gestionnaires de projet utilisent conjointement la méthode Scrum et Kanban. La combinaison de ces méthodologies permet de faire bénéficier chaque projet des avantages qu’offre chaque méthodologie, pour le bon avancement et la livraison de chaque projet. Avec cette nouvelle contrainte, les gestionnaires de projet sont tenus de connaître à la fois plusieurs méthodologies de gestion de projet.

 

RECOURS À DES ÉQUIPES DISPERSÉES

Avec la mondialisation, un chef de projet est amené à travailler avec des équipes dispersées à travers le monde. Il est révolu le temps où l’équipe se composait uniquement de ressources locales. Ce type d’équipe nécessite des efforts supplémentaires de la part des gestionnaires pour partager les tâches, pour coordonner et faire travailler les membres tous ensemble.

 

RECOURS À LA COMMUNICATION VISUELLE ET À DES RÉUNIONS À DISTANCE

Avec la nouvelle technologie, la communication entre le gestionnaire de projet et les membres de l’équipe se font au moyen de la vidéo et des logiciels de réunions comme Skype. Ces nouveaux moyens facilitent la communication, sauvent beaucoup de temps et améliorent la productivité. Néanmoins, le recours aux réunions traditionnelles dans une même salle de réunion va continuer à exister, mais va se faire de plus en plus pour des tâches vraiment exceptionnelles.

 

RECOURS À L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE

Un des facteurs de succès d’un gestionnaire de projet est de posséder cette capacité à utiliser au mieux ses émotions et son intuition en plus de son expertise technique en gestion de projet pour bien gérer son équipe et faire collaborer des membres ayant des personnalités différentes. Ce facteur clé est appelé intelligence émotionnelle et reconnu de plus en plus par les professionnels comme une compétence humaine et relationnelle (soft skill) indispensable pour une gestion de projet efficace.

 

ASSURANCE QUALITÉ, CONFORMITÉ ET GESTION DES DONNÉES DE RÉFÉRENCE

Les industriels devront de plus en plus s’assurer que les processus de production sont standards et conformes aux règlements mis en place par les autorités. En plus, ils devront se munir de protocoles d’audits pour s’assurer de la qualité des produits. Les gestionnaires de projet et leurs équipes vont devoir faire de même et auront plus de pression à livrer la qualité et la conformité dans les projets.

 

RECYCLAGE ET PRODUCTION DURABLE

Les industriels poussés par des contraintes sociales, économiques et environnementales préconisent de plus en plus le développement durable. Aujourd’hui, des manufacturiers comme H&M ont mis en place des initiatives de production écoresponsables. Aussi, l’entreprise Procter & Gamble a annoncé publiquement vouloir éliminer 100 % des déchets de fabrication d’ici 2020. De ces faits, les gestionnaires de projet devront montrer qu’ils font attention et respectent ces normes écologiques et le développement durable dans la livraison de projets.