Emploi

Conseiller(ère) cadre

Conseiller(ère) cadre

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Voir sur le site

Description

Profil de poste : Conseiller-cadre | Gouvernance de projets organisationnels | Direction qualité, évaluation, performance et éthique (DQÉPÉ) | Poste permanent 

Lieu du poste : 155, rue St-Joseph Est, Montréal (télétravail)

À propos de notre client

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, véritable moteur de développement des meilleures pratiques sociales et de santé et leader en santé urbaine, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL), situé au cœur de la Ville de Montréal, réinvente les soins de proximité en partenariat avec sa communauté et les usagers. Dans le cadre des mandats locaux, régionaux et suprarégionaux qui lui sont dévolus, le CCSMTL est devenu un acteur clé pour initier et soutenir des initiatives émergeantes qui place l’humain au cœur de ses préoccupations en offrant des soins de santé et des services sociaux adaptés aux besoins des québécois.

Avec un budget de près de 1,7 milliard de dollars, plus de plus de 150 installations partout sur l’Île de Montréal, près de 21 000 employés, 800 médecins, 300 chercheurs, 1 500 bénévoles et 6 500 stagiaires par an, le CCSMTL s’est rapidement positionné comme l’une des plus grandes organisations de soins de santé au Québec. Il dessert une population de plus de 310 000 personnes. Comptant quatre (4) instituts universitaires et cinq (5) désignations universitaires en gériatrie, dépendance, jeunesse, réadaptation en déficience physique ainsi qu’en inégalités sociales, le CCSMTL est également un acteur clé du réseau de la santé et des services sociaux en matière de recherche sociale au Québec.  Il se démarque donc par le caractère profondément humain de ses orientations et de sa vision qui repose sur les fondements suivants : Excellence de ses soins et services; Organisation innovante; Milieu de travail stimulant; Approche client-partenaire.

Se basant sur la richesse de la culture organisationnelle et l’engagement de son personnel, le CCSMTL met tout en œuvre pour créer un environnement stimulant afin d’accomplir sa mission. Il reconnaît que le personnel est la principale ressource sur laquelle il s’appuie pour atteindre ses objectifs. Sa philosophie de gestion repose sur des valeurs de respect, d’engagement, de passion et de collaboration. Elles servent de référence dans sa gestion, ses actions quotidiennes et concernent les rapports que chacun entretient avec les usagers, ses collègues, ses supérieurs ainsi qu’avec les partenaires.  

Le contexte

Précurseur au niveau d’améliorer l’expérience usager et l’accès aux soins et services depuis bon nombre d’années, le CCSMTL s’est doté d’une solide direction qualité, évaluation, performance et éthique (DQÉPÉ). Sa mission : être le gardien de l’alignement organisationnel, le promoteur du point de vue client et soutenir toutes les directions (DSP, DSI, DSM, DRH, DRI, etc.) dans la mise en œuvre de projets d’envergure, qu’il s’agisse d’intelligence d’affaires, d’amélioration continue, d’éthique clinique et organisationnelle, de la gestion de la qualité (Agrément Canada) ou encore d’optimisation ou de transformation en passant par la mobilisation ou la gestion des risques. La direction assure une gouvernance forte et inclusive des projets organisationnels et est devenue le véritable cœur de la concrétisation de la mission du CCSMTL.

Personne-ressource : Lyne Barbeau, Directrice exécutive | 514 824-0776 | lyne.barbeau.humanituderh@outlook.com

Le CCSMTL a entrepris une importante transformation de sa culture organisationnelle et souhaite recruter un conseiller-cadre aguerri, catalyseur, mobilisateur et inspirant ayant des réalisations probantes en gestion de projets complexes où il faut gérer plusieurs parties prenantes. Véritable agent de transformation pour promouvoir les valeurs de l’organisation et possédant une tolérance zéro pour les comportements non-alignés, il est capable de fédérer les équipes autour d’objectifs communs, de diagnostiquer les situations problématiques, d’intervenir, d’initier des changements et de favoriser une remise en question des façons de faire pour atteindre les objectifs visés dans le cadre des projets qui lui sont confiés.

Reconnu pour ses compétences communicationnelles, son sens de l’influence, son sens élevé des responsabilités et d’imputabilité, le candidat est un leader d’exception appelé à partager la responsabilité globale des projets avec plusieurs parties prenantes de l’interne et de l’externe. Il doit être habileté à créer des équipes efficaces et structurées qui désirent avoir un impact positif sur la performance du CCSMTL.

Le rôle

Relevant du chef du bureau de projets organisationnels (BPO), le titulaire du poste joue un rôle de premier plan dans le soutien et la gouvernance optimale des projets organisationnels qui sont liés à des objectifs et enjeux stratégiques, tactiques et opérationnels. Il est responsable entre autres d’appliquer le processus de gestion du portefeuille de projets, de sélection, de qualification, de la priorisation ainsi que du suivi du cycle de vie des projets et de leurs enjeux. Il a pour mandat de planifier, d’organiser, de diriger et contrôler l’ensemble des phases de la gestion des projets dont il est responsable, en conformité avec le cadre de gouvernance du CCSMTL. Il valide en continu l’adéquation entre la capacité organisationnelle et les exigences des projets. Il propose une gouvernance flexible, agile, évolutive et capable de faire cohabiter tous les écosystèmes qui englobent les valeurs, les normes et les attitudes que va adopter l’organisation pour mener ses projets vers la réussite.

A l’affût des meilleures pratiques, il sélectionne, propose et favorise la mise en œuvre de méthodologies et d’approches visant à soutenir un processus rigoureux de gestion de portefeuille de projets. Dans son rôle, il contribue au positionnement et au rayonnement du BPO, garantit l’alignement des projets avec la vision de la stratégie globale de l’organisation et collabore à l’implantation d’une culture de gestion de projets forte permettant l’atteinte des résultats.

Il œuvre de façon matricielle dans une perspective transversale et sait faire preuve d’influence pour créer des conditions propices à l’innovation, à la créativité, à la collaboration pour contribuer aux objectifs organisationnels. Il contribue aux prises de décisions tactiques et stratégiques, en cohérence avec la vision de la performance globale liée au modèle qualité performante (MQP) et avec la planification stratégique du MSSS.

Les principales responsabilités

  • Effectuer la planification, la coordination, le suivi de la qualité, la priorisation et la mise en œuvre des projets sous sa gouverne en assurant une gouvernance réaliste et rigoureuse qui tient compte de la portée, des objectifs, des priorités, des coûts, de l’échéancier, des ressources humaines, financière et matérielles allouées, etc.
  • Contribuer à la coordination du processus de qualification des projets et conserver un regard critique sur les critères de priorisation des projets.
  • Développer et appliquer les méthodes de gestion de projets pour assurer la productivité, le contrôle de la qualité et le respect des objectifs et livrables.
  • Adapter sa gestion du projet au type et à l’envergure du projet et ajuster son rôle selon le besoin de l’équipe du projet (parfois facilitateur, parfois plus directif, ouverture des portes requises, etc.) afin de livrer le projet le plus efficacement possible.
  • Identifier et assurer une gestion proactive et rigoureuse des risques, enjeux et contraintes associés aux projets.
  • Faciliter la définition de la portée, des objectifs et livrables des projets avec toutes les parties prenantes.
  • Collaborer à l’implantation des bonnes pratiques, à la standardisation et à l’harmonisation des pratiques en gestion de portefeuille de projets et en de gestion de projets tant à l’intérieur de la DQÉPÉ qu’au sein l’organisation.
  • Produire les différents livrables liés à la gestion de projets (analyses, plans d’implantation, rapports d’avancement, tableaux de bord, stations visuelles, etc.) afin de mesurer l’état d’avancement des projets et faciliter la prise de décision.
  • Identifier des indicateurs de performance et des outils de reddition de comptes démontrant la contribution des projets à l’atteinte des objectifs organisationnels.
  • Évaluer la maturité organisationnelle, établir un plan d’action pour la faire progresser et accompagner les mesures d’amélioration retenues. Agir à titre d’acteur du changement dans l’établissement et la mise en œuvre des bonnes pratiques pour l’ensemble de l’organisation.
  • Assurer une communication efficace au sein de l’équipe et des autres parties prenantes dans la diffusion de l’information nécessaire pour soutenir le processus d’approbation et d’avancement des projets. Communiquer et partager les améliorations et impacts positifs auprès de toutes les parties.
  • Assurer un rôle-conseil auprès du personnel de la DQÉPÉ et des chargés de projets organisationnels de la direction.
  • Participer à l’analyse des besoins de formation du personnel et au maintien des outils utilisés tels que les méthodologies et les processus de gestion.
  • Contribuer au rehaussement des connaissances et des compétences de gestion en mode projet ainsi qu’à la définition des standards internes, à l’amélioration de la méthodologie des processus, au perfectionnement des outils internes ainsi qu’à l’utilisation d’outils collaboratif et au besoin, en suggérer de nouveaux.
  • Assister le chef du BPO dans des tâches de coordination, de gestion budgétaire et d’organisation de la direction.

Le profil

  • Baccalauréat dans une discipline pertinente à la fonction.
  • Un combinaison de formation et d’expérience de travail jugée pertinente peut être considérée.
  • Maîtrise dans une discipline pertinente aux fonctions (un atout).
  • Certification en gestion de projets (PMI, PfMP, Prince 2 ou autre), un atout.
  • Certification ceinture verte ou autre expérience pertinente en amélioration continue.
  • Connaissance des principaux systèmes clinico-administratifs.
  • Connaissance du système de gestion visuel Lean.

Qualifications

  • Minimum de cinq (5) années d'expérience en gestion de projets d’envergure.
  • Expérience significative en gestion de changement ou de transformation.
  • Expérience démontrée en gestion de projets en mode matricielle.
  • Maîtrise des outils de gestion de projets (MS Project).
  • Expérience significative en gestion de projets complexes et de changements majeurs impliquant des partenaires internes et externes avec des équipes multidisciplinaires.
  • Très bonne compréhension du secteur de la santé et des services sociaux, de son administration et de ses enjeux (un atout).
  • Bilinguisme, tant à l’oral qu’à l’écrit.

Compétences | habiletés

  • Leadership d’influence.
  • Capacité à susciter, à structurer et à gérer le changement.
  • Capacité d’influence.
  • Sens de l’innovation, créativité, organisation, autonomie.
  • Sens de l’organisation.
  • Crédibilité.
  • Habiletés relationnelles et communicationnelles éprouvées, tant à l’interne qu’à l’externe.
  • Dynamique et capable de consolider des équipes de travail.
  • Capacité d’analyse et de résolution de problèmes.
  • Avoir une attitude positive et constructive.
  • Capacité à mener l’organisation vers l’atteinte de ses objectifs de performance.
  • Excellentes compétences en collaboration et bonnes capacités de jugement.
  • Sens élevé des responsabilités et de l’imputabilité.

Conditions de travail

  • Poste permanent. Possibilité de télétravail.
  • 35 heures par semaine.
  • Échelle de traitement applicable pouvant aller jusqu’à 101 304 $.
  • Six (6) semaines de vacances.
  • 13 congés fériés.
  • Régime de pension à prestations déterminées.
  • Régime complet d’assurances collectives.
  • Programme d’accueil et d’intégration.
  • Formation continue.

Équité en emploi : Cet employeur souscrit au principe d’équité en emploi et applique un programme d’accès à l’égalité en emploi pour les femmes, les autochtones, les minorités visibles, les minorités ethniques et les personnes handicapées. 

L’utilisation du masculin a pour but d’alléger le texte et d’en faciliter la lecture.