Blogue du PMI-Montréal

Vibrez projet : Sortez vos vraies personalités ! avec Fatemeh Erfanian, Partie 2

Auteur : PMI-Montréal

Dans cette nouvelle série de blogues intitulés, VIBREZ PROJET, notre directrice de communication, Aliki Courmanopoulos, invite des membres du PMI-Montréal à discuter de l'impact de la gestion de projet dans leur vie quotidienne, leur choix de carrière et leurs perspectives uniques sur le futur de la profession. 

En cette première édition, membre PMI-Montréal et responsable de la communauté de pratique Planification et Contrôle, Fatemeh Erfanian, ing, PMP, MSc. et Aliki discutent le rôle d'un gestionnaire dans l'analyse des besoins et la philosophie de la gestion de projet. 

(temps de lecture : 3 minutes)

Lire la première partie ici : https://www.pmimontreal.org/blog/vibrez-projet-sortez-vos-vraies-personalites-

********************************************

ALIKI : Si vous deviez nommer une auteure ou une conférence qui a changé votre façon de voir la gestion de projet, quelles seraient-elles? Avez-vous un must read en lien avec la gestion de projet à recommander aux gens?

FATEMEH : Oui. En fait, pour ça, j’y pense et j’ai trois conférences qui me viennent en tête et je ne pourrais pas choisir laquelle, là! [rires] C’est une excuse, mais…

 

Vas-y! The more, the better!

D’abord, à un moment donné, Monique Aubry est venue nous donner au PMI une conférence sur l’entrepreneuriat féminin et elle nous a dit que les femmes en gestion de projet s’arrêtent au poste de gestionnaire de projet et ne vont pas aller plus loin, ou bien… le pourcentage est très petit. Mais là, et les raisons pour le faire, c’est que nous autres, les femmes, on se censure. On met les barrières psychologiques pour nous-mêmes! C’est nous autres, nos pires ennemies! Donc ça a changé ma mentalité. J’ai beaucoup réfléchi à l’intérieur de moi pour dire : « Moi, je suis une fille ambitieuse, je veux aller loin. Comment je vais changer ces patterns-là? Je suis capable. Oui, je suis une femme et oui, je suis dans un milieu d’hommes, je suis en construction, mais je m’accepte et je me fais accepter.

 

Deuxième, c’est « Comment négocier? » avec Lillia Hitache. J’avais reçu une formation sur la façon de négocier et ça a complètement changé ma mentalité par rapport à ma façon de m’adapter à la personne devant moi pour négocier. Mais je n’avais jamais les outils pratiques! Elle nous a donné une trousse, là! C’est ça que ça nous prend! La théorie est bien bonne, mais ça me prend les outils pratiques.

 

Et troisième, c’est la conférence d’Hélène Douville sur l’expérience client lors d’une communauté de pratique. L’approche client, le pouvoir des mots, c’est extrêmement important en gestion de projet. Tu ne transfères pas le même message avec les mêmes mots. Je pourrais dire : « N’hésitez pas à me contacter pour toute question. »

Oui, comme dans toute signature de courriel.

Tout à fait. Ou je pourrais dire : « Je vous invite à me poser toutes vos questions. » Tu les priorises. Les gens se sentent importants. Parce qu’ils se disent : « Cette personne a compris notre vraie valeur. » C’est un respect mutuel qu’on est en train de créer. C’est que… je ne suis pas là seulement pour faire la gestion de projet, je ne suis pas là seulement pour faire mon business, je suis là pour toi, je t’écoute, je te donne tout ce dont tu as besoin. On va créer une relation à long terme.

 

Je pense que la thématique de cette conversation a été, vraiment, de connaître les gens avec qui tu fais affaire.

Tout à fait.

En tant que gestionnaire de projet, ta responsabilité, c’était d’essayer de connaître ton équipe, ton client… ça va plus loin que juste « partie prenante », mais vraiment le côté humain de savoir c’est qui, avec qui tu fais affaire, pas juste professionnellement, mais s’intéresser un peu plus à la personne qui fait beaucoup plus dans sa vie que juste travailler pour toi.

J’adore ce que tu dis parce que la gestion de projet, là, c’est la psychologie. C’est l’humain. On est des psychologues, on est des thérapeutes, on a de tout, genre! Super chefs de projet! Parce qu’on fait tout! Je dis tout le temps « On ne gère pas les projets, on gère les humains à travers le projet. »

 

Si vous aviez un conseil à donner à quelqu’un qui entreprend sa carrière en gestion de projet, c’est quoi?

J’adore les jeunes parce qu’ils sortent avec plein d’énergie. Je dis « Impliquez-vous dans les associations professionnelles en gestion de projet. »

C’est un bon conseil, ça! (rires)

Le PMI-Montréal, c’est un bon terrain de jeu. Il y a des communautés de pratique!

 

Il y en a sept et d’autres en développement. Et il n’y a aucune limite; vous avez un sujet que vous voulez traiter avec d’autre monde? On va vous mettre ensemble, on va le mettre dans le calendrier. Tout est possible! C’est « votre » association. Ce n’est pas une compagnie, c’est une communauté. 

Tout à fait, et je le dis par expérience parce que moi-même, je suis rentrée par ça. Ce sont des professionnels, c’est un réseau super riche. Moi, je travaille en construction, mais j’ai besoin de consignes en aéronautique. Il y a une communauté de pratique en aéronautique qui a été faite. Je veux aller en contrôle de projet, on a une communauté de pratique « contrôle et planification » dont je suis responsable. Ça me fait un immense plaisir d’accueillir les professionnels et de dire : « Vous avez besoin d’un réseau? Vous avez besoin de consignes personnalisées? C’est la meilleure place pour le faire. » Donc…

 

Impliquez-vous! (rires) C’est ça!

Impliquez-vous! Il y a les communautés de pratique, il y a le symposium, il y a les visites guidées…

Ce n’est même pas « Impliquez-vous! », c’est juste « Participez! Soyez présents! »

Exactement!

 

Ça prend des conversations avec quelqu’un lors d’une conférence qui ouvre tellement de portes qu’on ne connaissait même pas! Ces opportunités, on ne peut pas, si on ne parle pas aux gens, on ne sait pas! Et le PMI-Montréal, c’est juste une communauté de gens qui veulent partager et parler.

Vraiment, là! Pour moi, ça m’a permis d’avoir un premier emploi, un réseau très très fort qui va m’accompagner pour la vie et de belles possibilités de développement. Moi, j’ai commencé comme membre conférencière au PMI, je suis rendue membre organisatrice dans la communauté de planification et contrôle. Maintenant, depuis un an, je prends la responsabilité de la communauté planification et contrôle du PMI-Montréal et je suis à la communauté de mentorat. Je suis mentorée, j’ai une super marraine, Anne Dalcourt, que j’aimerais nommer parce qu’elle m’a tellement coachée dans la vie, là, c’est tellement enrichissant… et ce n’est pas long, non plus! Genre, deux, trois heures par trimestre. C’est tout!

 

C’est tout ce que ça prend.

C’est juste ça que ça prend.

Pour t’aider à t’aligner dans ta carrière.

Juste pour me confirmer, pour dire : « Anne, c’est ça que je fais, est-ce que je suis dans la bonne voie? » Et elle, elle est tout le temps là comme pour offrir du soutien et me dire : « Oui, Fatemeh, tu peux aller plus loin… tu es dans la bonne voie! » J’aimerais vraiment la remercier, ici, là.

 

Le programme de mentorat du PMI-Montréal est présentement en recrutement de mentors et parrainés pour lancement en october 2019. 

Apprendre plus ici : LANCEMENT PROGRAMME MENTORAT 2019-2020 !

 

Merci à Fatemeh Erfanian de son implication et de nous avoir permis une petite aperçue dans les penses et la vie quotidienne d'un professionnel de projet. 

Vous voulez passer en entrevue avec Aliki ? Envoyez un courriel à communications@pmimontreal.org 

                                          

Filtrer par catégories
Consulter les archives