Blogue du PMI-Montréal

Les 17 et 18 avril dernier, j’ai tweeté ma vie!

Auteur : PMI-Montreal
 

 

Les 17 et 18 avril dernier, dans le cadre du Symposium annuel en gestion de projet du PMI-MTL, j’ai été bénévole dans l’équipe des médias sociaux. C’était ma première expérience et voici les 10 choses que j’ai apprises…  

  1. C’était bien plaisant! J’ai aimé l’exercice de devoir synthétiser l’information pour faire ressortir l’essentiel.

  2. Un de mes tweets a été repris par une organisation en Afrique du Sud!!! C’était grisant de voir la portée.

  3. Avoir la responsabilité de tweeter lors d’une conférence m’a permis d’être engagée. J’ai dû porter une attention particulière aux propos de la personne qui présentait pour m’assurer de rapporter les moments forts, mais surtout de bien paraphraser cette personne.

  4. Les tweets en anglais vont plus loin, plus vite avec les bons mots clics et les noms d’utilisateurs (#...@...)

  5. On peut amener des organisations à nous suivre si notre message est pertinent ou s’il cadre avec leur mission (éventuellement… il y a fort probablement de l’espace pour les influencer si on joue bien nos cartes)

  6. Faire un tweet ou retweeter de la substance (par opposition à de l’information sur le nouveau blanchiment de dents de Justin Bieber ou de Kim Kardashian…) peut aider une cause, une organisation ou une entreprise à rayonner!

  7. Tout le monde peut le faire. Avant d’être bénévole aux médias sociaux pour le Symposium de gestion de projet du PMI MTL, j’avais seulement tweeté une fois… et durant l’événement j’ai tweeté et retweeté plusieurs fois.

  8. Ce n’est pas « dangereux », si on le fait avec le gros bon sens. Il faut seulement se dire, est-ce que je serais gênée de dire cette phrase sur une scène devant 300 personnes, si la réponse est non, je considère donc que le tweet est selon nos propres barèmes probablement pas litigieux.

  9. Une conférence ou un symposium est un bon endroit pour commencer à utiliser cette plateforme, parce qu’il y a beaucoup d’information à diffuser et il y a de belles occasions de prendre des photos pour appuyer son message.

  10. C’est une façon agréable de se forcer à apprendre quelque chose de nouveau, de s’auto faire de la formation continue! Ça nous permet de dépasser nos propres limites mentales…

Bonus : comme bénévole, j’ai participé gratuitement au Symposium et j’ai accumulé des heures pour maintenir ma certification en gestion de projet PMP. J’ai rencontré plein de gens sympathiques et j’ai atteint un de mes objectifs de mon plan annuel d’apprentissage dans le cadre de mon travail : celui d’apprendre à utiliser Twitter. Finalement, j’ai appris une foule de faits intéressants sur d’importants projets récents à Montréal et au Québec lors des nombreuses conférences!

Alors, qu’attendez-vous pour tweeter?

 

Natacha Lortie MA, PMP, GRCP - membre du PMI-MTL depuis 2014

Suivez-moi sur Twitter ou sur Linkedin

 

Filtrer par catégories
Consulter les archives