Blogue du PMI-Montréal

L’audit de projet Pourquoi ? Pour qui ? Par qui ?

Auteur : Henri-Jean Bonnis

C’est la crise ! La haute direction ne sait plus si le projet amorcé est le bon, s’il est bien mené, si ceci met l’entreprise à risque !

 

Le-blogue-du-president---image-officielle--Version-2.jpg

 

L’audit de projet veut répondre à ces questions afin de pouvoir déterminer la performance actuelle d’un projet, l’exposition au risque pour l’entreprise et, ultimement, s’il faut sauver le projet.

 

L’audit peut être considéré comme une dépense additionnelle, surtout dans le cadre d’un projet qui cloche mais c’est justement dans une telle situation qu’il devient impératif de le faire.

 

L’audit permet d’analyser un projet à risque et faire rapport à son commanditaire de l’état du projet. Il faut donc être très clair et déterminer avec le commanditaire les objectifs de l’audit et son envergure de même que démontrer, avec la charte de l’audit du projet, le processus qui sera mis en place.

 

L’identification des parties prenantes significatives, les zones d’investigation et de l’environnement du projet et de l’organisation permettront de bâtir un plan pour gérer l’audit et s’assurer que les résultats permettront la prise de décision.

 

Pour que l’audit soit un succès, il ne faut évidemment pas que le processus soit perçu par les équipes de projet ou les parties prenantes comme un procès. Une bonne communication et des explications claires en amont permettront d’agir sainement tout en apportant de la valeur pour l’organisation. Une approche intéressante est de déterminer à l’avance que tout projet répondant à certains critères spécifiques et préétablis, feront l’objet d’audits systématiques (ex : projets supérieurs à un certain budget).

 

Une autre condition de succès est le porteur de l’audit. Quelle entité de l’organisation sera en charge de l’audit, et à qui fera-t-elle rapport ? Il existe certainement une gouvernance déjà en place à respecter, mais le choix demeure stratégique car il pourrait envoyer un message fort.

 

Enfin, la terminologie compte. Le terme « audit » est toujours fort, et projette malheureusement souvent une image négative. Peut-être alors utiliser des termes plus « soft », tels « démarche d’optimisation » ou « Faire le point après une étape importante » ou utiliser le post-mortem d’une phase.

 

Bâtir un audit de projet est un projet en soi et bien conduit, peut permettre de réorienter un projet vers le droit chemin ou encore déterminer que le risque qu’il pose est trop important pour l’organisation.

 

 

Filtrer par catégories
Consulter les archives