Blogue du PMI-Montréal

La Tour de Montréal, symbole de persistance et de progrès

Auteur : Ismael Nolasco

 

Le 13 septembre dernier, le PMI-Montréal a organisé en collaboration avec le Parc olympique une visite guidée de la Tour de Montréal, l'un des bâtiments les plus emblématiques de la ville. Le projet de rénovation, complexe de par l’architecture du Stade olympique, a été présenté à un groupe de 25 professionnels de la gestion de projets, tous présents afin d’élargir leurs compétences et d’en savoir plus sur la structure et les défis rencontrés lors du projet.

 

Pour Maurice Landry, ing., PMP, vice-président Construction et entretien au Parc olympique, il était primordial de débuter avec l’historique de construction du Stade olympique et de la Tour de Montréal, et plus globalement de présenter l’histoire des Jeux olympiques de Montréal de 1976. La présentation nous a permis d’en apprendre davantage sur tout le travail technique qui a dû être réalisé et sur la complexité de cette structure unique en son genre, et cela dans une période de l’histoire qui n’était pas naturellement propice à l’élaboration d’un projet d’une telle ampleur.

image2.jpeg

 

En effet, les responsables de la construction ont dû faire face à plus d’une contrainte et à des défis immenses à l’époque, soit des délais extrêmement serrés avant le début des Jeux, la fulgurante hausse imprévue  du prix du pétrole et également, la grève des ouvriers de la construction qui ont profité des grands projets de l’époque pour rehausser leurs conditions de travail. Ces nombreux enjeux ont retardé l’avancement d’une partie des travaux et ont tenu en haleine tous les Québécois. La Tour de Montréal a été érigée dans le cadre du plan directeur de développement de plusieurs grandes structures au Parc olympique, parmi lesquelles l'Esplanade, le Centre sportif et le Stade olympique. Saviez-vous que l'investissement pour ces constructions a été financé, entre autres, grâce à une taxe spéciale sur le tabac instaurée par le gouvernement du Québec?

À la fin, nous avons obtenu un stade et une tour d’une architecture ambitieuse et unique, construits essentiellement en béton précontraint et post-tensionné, et les Jeux olympiques ont été un grand succès.

 

image4.jpeg

 

Et qu’en est-il de l’occupation actuelle de la Tour de Montréal, achevée depuis 1987? Outre le funiculaire, une quinzaine de propositions ont été soumises au Parc olympique afin d’occuper l’espace disponible sur les étages, mais la plupart d’entre eux ne se sont pas concrétisés. En 2016, un projet de mise à niveau et de rénovation de la Tour a débuté, lequel visait une modernisation architecturale, structurale et de service dans un but de maintien des actifs mais aussi pour le rendre plus attrayant pour un éventuel locataire sérieux. Ce projet a aussi inclus des travaux visant à améliorer l'efficacité énergétique des lieux de même que les systèmes électriques, mécaniques et d'urgence.

 

Ce qui m’a le plus intéressé dans cet événement? La présentation sur l’organisation pour coordonner les étapes d’exécution du projet.

Dès le début des travaux, les constructions envisagées dans la Tour se sont développées à un rythme très rapide avec un mode de réalisation du projet basé sur la gérance de construction. Le cadre décisionnel a permis, entre autres, de concilier la rigueur des exigences techniques et la rapidité de la construction.

Selon le schéma présenté par M. Landry, ce mode de réalisation a permis au responsable de la construction d'être responsable des activités fondamentales, telles que le découpage des lots de travaux, l’estimation des coûts de travaux, la maîtrise d’œuvre du chantier (SST), la coordination de tous les entrepreneurs spécialisés, le contrôle de la qualité des travaux avec les ingénieurs et les architectes ainsi que le suivi des budgets, des échéanciers, des directives de chantier et des avenants.

Landry a notamment souligné que le processus de gestion de ce projet était aligné sur les pratiques préconisées par les 10 domaines de compétences du PMI: intégration, portée, délai, coûts, qualité, ressources humaines, gestion de risques, approvisionnements et parties prenantes. Il a approfondi la plupart d'entre eux en les reliant au projet exécuté.

Ensuite , le groupe a effectué une visite à pied des niveaux supérieurs de la Tour pour apprécier les installations, les détails de la construction, les finitions… ainsi que la vue impressionnante sur la ville de Montréal.

 

image1.jpeg

 

La démonstration des différentes interventions dans ce projet a vraiment montré aux participants que les projets de construction dans les grandes œuvres ont toujours un certain lot d’imprévus et d’embûches, mais  le savoir-faire et l'ingéniosité nous rendent capables de s’organiser et de savoir comment les résoudre.

Les trois heures qu’a duré l’événement se sont écoulées très rapidement et la satisfaction des personnes participant à cette activité était évidente.

Ce genre de visites ainsi que plusieurs autres conférences et ateliers ont lieu chaque mois afin de soutenir le développement professionnel des membres de l’organisation. Pour en savoir plus et vous inscrire, visitez le calendrier des événements du PMI-Montréal.

 

Ismael Nolasco

Gestionnaire de projets

Ancien directeur général de la Chambre salvadorienne de la construction

Linkedin

Filtrer par catégories
Consulter les archives