Blogue du PMI-Montréal

Gagner ses actionnaires sans combattre

Auteur : Lynda Bourne, DPM, PMP

ECHOS DE LA GESTION DE PROJET : IDÉES ET OPINIONS DE GESTIONNAIRES DE PROJET

Le général chinois Sun Tzu a écrit l’Art de la guerre il y a environ 2500 ans, mais ses idées ont toujours du mérite lorsqu’on parle de l’art d’engager ses parties prenantes. Après tout c’est lui qui a dit : « la plus grande victoire, c’est de vaincre l’ennemi sans combattre. » Cette déclaration devrait être le but ultime de tout processus d’engagement des parties prenantes.

Un des plus puissants messages de l’Art de la guerre est la suprématie de la stratégie sur la tactique et de la tactique sur la réaction. Malgré tout, les équipes de projet passent le plus clair de leur temps à réagir aux parties prenantes à l’aide d’activités tactiques, comme la distribution de rapports et des réunions de progression. Cette approche donne l’initiative aux parties prenantes. De plus, comme nous le savons tous, ce n’est pas toutes les parties prenantes qui ont à cœur les intérêts fondamentaux du projet, et ceux qui assument un rôle de soutien ont rarement une compréhension profonde des réels besoins du projet.

 

Sun Tzu stipule que le succès est engendré par la stratégie : « Tous les hommes peuvent voir les tactiques qui me permettent de vaincre, mais ce que personne ne voit est la stratégie par laquelle la victoire a évolué. » La planification de l’engagement de vos parties prenantes devrait impliquer beaucoup plus que le fait de décider qui doit savoir quoi.

 

Le point de départ pour une bonne stratégie est l’intelligence. « Si vous connaissez et l’ennemi et vous-même, vous n’avez pas à craindre les résultats de cent batailles. » Les professionnels de la gestion et leurs équipes doivent comprendre qui sont les grands joueurs et pourquoi, ainsi que leur attitude vis-à-vis le projet (et les raisons de cette attitude). Ils doivent aussi déterminer ce que vous désirez recevoir d’eux (si c’est le cas) et ce qu’ils attendent de vous.

 

Après cette analyse, les questions à poser à l’équipe sont :

 

  • À quel point notre information est-elle fiable?
  • Quels changements faut-il effectuer dans la communauté des parties prenantes?
  • Quels sont les risques et les pièges au sein de cette communauté?
  • Comment effectuer ces changements?
  • Comment minimiser la résistance et les dommages?

 

Vous êtes désormais bien placé pour développer une stratégie pragmatique afin d’obtenir le soutien proactif des parties prenantes, en particulier les personnes qui peuvent vous aider. Prenez garde, toutefois : « La stratégie sans tactique est la route la plus lente vers la victoire. La tactique sans stratégie n’est que du bruit avant la défaite. » Votre équipe et vous devez d’abord comprendre votre objectif stratégie, pour ensuite élaborer des tactiques appropriées qui mettront en œuvre la stratégie.

 

Vous pouvez, par exemple, produire un rapport mensuel qui contient des données sur les activités de protection de l’environnement de votre projet. Si vous savez que certains membres importants de la haute direction se préoccupent de la réputation de l’entreprise, faites en sorte de mettre en lumière les efforts environnementaux de votre équipe grâce à une photo sur la page couverture. La haute direction ne lit jamais les rapports (encore moins toutes les données à propos de l’environnement en annexe), mais elle ne peut rater la photo de couverture ni le fait que vous les aidez à accomplir leurs objectifs d’affaires. Grâce à des tactiques intelligentes demandant des efforts moindres, vous vous êtes fait des alliés. Une approche similaire peut être adoptée pour minimiser l’opposition des parties prenantes si vous savez ce qui est important pour eux.

 

Sun Tzu montre clairement comment les rapports avec les parties prenantes nécessitent plus qu’une attitude de réaction. Ainsi, une stratégie bien pensée, habilement mise en œuvre à l’aide de tactiques efficaces, peut complètement éliminer le besoin de gérer des crises et d’adopter une attitude de réaction. En fin de compte, vous vous évitez de nombreux efforts. « Les guerriers victorieux vainquent d’abord et ensuite vont en guerre, alors que les guerriers perdants vont d’abord en guerre et ensuite tentent de gagner. »

 

Votre stratégie de gestion des parties prenantes vous laisse-t-elle « vaincre d’abord » et ensuite obtenir des résultats qui profitent aux parties prenantes? Quelles autres leçons avez-vous retenues des écrits de Sun Tzu?

 

ECHOS DE LA GESTION DE PROJET : IDÉES ET OPINIONS DE GESTIONNAIRES DE PROJET

Les 4 signes qu’il est temps d’arrêter un projet

Ce que les voitures de course peuvent nous enseigner sur les projets

Filtrer par catégories
Consulter les archives