Blogue du PMI-Montréal

Du bureau de la stagiaire : Gérer un stagiaire pour les nuls

Auteur : Marie-Jeanne Bélanger

Bonjour à tous et bienvenue dans mon troisième blogue « Du bureau de la stagiaire ».

Aujourd’hui, je vous présente [déjà] mon dernier blogue en tant que stagiaire au PMI-Montréal. Comme il ne me reste que trois semaines de stage, j’ai décidé de mettre mon égo de côté pour vous raconter comment on se sent quand on est une stagiaire pour la première fois. Qui sait, avec un peu de chance, cela vous aidera peut-être à mieux gérer vos propres stagiaires.  Je parlerai ici à la troisième personne et décrirai la vie de « Stagiaire ».

 

La première journée de stage est une grosse journée dans la vie de stagiaire. En effet, même s’il a beaucoup de volonté, un nouvel environnement de travail reste toujours imprévisible et stressant. Si votre bureau se trouve à Montréal et qu’il s’agit d’une nouvelle ville pour stagiaire, il se peut que le métro soit un défi lors de sa première journée. Lorsque vous adopterez Stagiaire, il est important de lui mentionner le nom de la rue par laquelle sortir du métro. Sinon, il se peut qu’il se perde pendant 25 minutes en essayant de trouver la sortie, alors qu’il se trouve, malgré lui, dans un gros centre d’achat, à la station McGill, qui ne semble pas avoir d’issu. Une fois sorti du Métro, le GPS de stagiairefonctionnera de nouveau et il devrait retrouver son chemin. Heureusement pour vous, Stagiaire, comme un bon gestionnaire de projet, a prévu qu’il risquait de se perdre dans ce nouvel environnement. Il n’est donc pas arrivé en retard lors de sa première journée. Cette expérience lui a appris la gestion des risques. Ne vous en faites pas, il se souviendra du chemin la prochaine fois.

 

Quelques jours après le début de son stage, Stagiaire se sentira probablement très bien dans son environnement de travail. Or, c’est également le moment où Stagiaire commencera à faire ses premières erreurs. D’abord, n’oubliez pas de lui mentionner et de lui répéter maintes et maintes fois que, lorsqu’il envoie des messages à plusieurs personnes, il doit utiliser la touche CCI pour faire en sorte que les destinataires ne voient pas les adresses email des autres. Si vous ne lui dites pas, son courriel destiné à 60 personnes pourrait rendre certains de vos membres moins heureux. Cette notion doit être rappelée tout au long de son stage. En effet, 10 semaines après votre intervention, il se peut que Stagiaire oublie. Comme il envoie maintenant des courriels de plus grande envergure, il est possible que cette erreur ne soit pas envoyée à 60, mais bien à 221 personnes. Stagiaire se sentira mal pendant plusieurs semaines, mais ne vous en faites pas, il s’agit d’une leçon qu’il n’oubliera plus : la gestion des communications.  

 

Les CCI ne seront pas les seuls défis que Stagiaire rencontrera lors de son stage. En effet, il se peut que Stagiaire oublie de mettre une date limite dans ses courriels. Il y a donc un risque que des personnes vous contactent deux mois après l’envoi du message pour demander d’être inscrit dans un programme, alors que le délai était de deux semaines. Ne vous en faites pas, après 2 fois, Stagiaire à probablement compris la gestion des échéanciers maintenant. 

 

À la suite de toutes ces expériences, je vous confirme que Stagiaire a passé un très beau moment au sein de son bureau. En plus d’avoir des collègues extraordinaires, Stagiaire a appris à travailler dans un endroit stimulant et à mettre sa touche personnelle dans des projets qu’il ne pensait jamais réaliser.  Il a également appris que la gestion de projet est un domaine très pertinent et il pense probablement continuer à étudier dans cette voie. Il remercie grandement ses supérieurs d’avoir cru en lui et de lui avoir fait confiance.

IMG_1062.JPG

Stagiaire vous dit au revoir et bonne continuation, et il espère avoir la chance de travailler avec vous à nouveau !

 

Marie-Jeanne Bélanger 

Linkedin

Marie-Jeanne est étudiante au Baccalauréat en Affaires publiques et relations internationales à l’Université Laval depuis septembre 2018. Étant originaire de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, il s’agit de sa première expérience de travail à Montréal. Par ses implications dans le domaine du développement international au sein de sa collectivité et de ses établissements scolaires, elle a commencé à découvrir les domaines de la gestion de projet, de la communication et de l’évènementiel. Afin de parfaire ses connaissances sur le sujet, elle est, depuis mai 2019, stagiaire au PMI-Montréal.

Filtrer par catégories
Consulter les archives