Blogue du PMI-Montréal

Comment gérer vos erreurs de gestion de projet

Auteur : Taralyn R. Frasqueri - Molina

ECHOS DE LA GESTION DE PROJET : IDÉES ET OPINIONS DE GESTIONNAIRES DE PROJET

Lien permanent | Commentaires ( 2 )

Ma mère avait un macaron Charlie Brown qui disait: «Je n'ai jamais fait une erreur dans ma vie. Une fois je pensais en avoir fait une, mais je me suis trompé."

je ne suis pas aussi inconsciente de mes erreurs . En fait , j'en ai fait quelques unes, autant au niveau personnel que professionnel. Dans certains cas , mon instinct me disait que je faisais une erreur , mais néanmoins je continuais. D'autres fois , je prenais de l'avance en toute confiance pour me retrouver soudainement bloquée, réalisant que je m'étais trompée.

Ce qui s'est passé récemment au travail . J'ai été appelé dans le bureau de ma supérieur, comme au temps où l’on se faisait remontrer à l’école et j’y ai appris qu’une de mes actions avait causé des problèmes à une société sœur. Malgré mon intention de ne pas faire de vagues, j'avais commencé un tsunami .

Un nouveau gestionnaire de projet ne devrait pas être surprise s’il commet des erreurs. En revanche, comment gérez-vous la faillibilité au travail quand vient le temps de vous demander des comptes?

Je me suis assise et j'ai écouté le grief qu’on me présentait - dans ce context, rester calme est toujours la meilleure approche . J'ai intégré tout ce que ma chef organisationnel a partagé avec moi . La première chose que j'ai dit, c’était de m’excuser. J'ai expliqué brièvement ma version de l'histoire , sans fanfare ni drame. Il est toujours préférable d’expliquer de manière succincte votre version des choses . De longues explications ne fonctionnera probablement pas en votre faveur .

J'ai dit clairement que je comprenais l'autre côté de l'histoire et j’ai offert de garantir que je serais d’autant plus diligente à l'avenir pour éviter que de telles erreurs se reproduisent . Je n'étais ni sur la défensive ni arrogante. J'ai reconnu ma part dans l’erreur et accepté le blâme , aussi difficile que cela était .

Ma chef était professionnelle, mais elle a également exprimé son mécontentement et sa déception vis-à-vis de mon comportement. C'était la chose la plus difficile à entendre. On sous-estime beaucoup l’importance d'être en mesure d’accepter des critiques sévères. La capacité à entendre - et à accepter - quand quelqu'un vous fait remarquer vos échecs est essentielle si vous souhaitez une carrière fructueuse en gestion de projet .

Ma chef  a terminé la rencontre en me disant qu’elle était confiante que j'avais appris ma leçon et qu’à l’avenir, je prendrai de meilleures décisions. Elle a écouté mon côté de l’histoire et possédait maintenant le contexte complet de l'incident .

Avant de partir, j'ai demandé s'il y avait autre chose que je pouvais faire. S’il n’y avait rien que je puisse faire, mais dans le cas échéant, je vous conseillerais dans tous les cas d’être diligent et d’intervenir dans la période de temps qui vous est donné et tenez votre supérieur informé de vos plus récents progrès.

Faire une erreur en tant que professionnel est gênant, mais la plupart du temps , votre carrière va se poursuivre son cours. Réagissez avec professionnalisme et intégrité face à l’erreur pour avoir la chance d'être encore plus habile dans votre profession. 

Filtrer par catégories
Consulter les archives