Blogue du PMI-Montréal

Agnès Bédard, Gestionnaire de projet innovation TI, Hydro-Québec

Auteur : PMI-Montréal

Madame Bédard est gestionnaire de projet depuis plus de 25 ans au sein de grandes entreprises (Bombardier, BNC, Bell et SAQ) et depuis plus de 10 ans chez Hydro-Québec. Elle a été directement impliquée dans des projets d'envergure en mode traditionnel et en mode agile dans un contexte de changement organisationnel majeur. Elle est aussi chargée de cours aux HEC, conférencière, responsable de la communauté de pratique en gestion des risques du PMI-Montréal et elle s’implique lors de plusieurs événements touchant la gestion de projets (Concours KGP, Salon de l’emploi et Symposium).

 

Son parcours professionnel en tant que gestionnaire de projets, d’enseignante et de mentor dans divers domaines d’activités, lui a permis d’accumuler un ensemble considérable de réalisations qui témoignent de sa grande expérience au niveau personnel et professionnel. C’est une femme dynamique, positive et orientée vers l’innovation et l'évolution de la pratique. Elle transmet avec générosité et créativité sa passion pour la gestion de projets.

 

En tant que professionnel de la gestion de projet, qu’est-ce qui vous empêche de dormir la nuit?

Il m’arrive très rarement de mal dormir à cause de mon travail de gestionnaire de projets. Dans de rares cas où cela s’est produit, un événement ou un conflit dans le cadre d’un projet avait impliqué mes valeurs d’intégrité et d’honnêteté.

J’ai déjà eu à faire un choix important parce que les valeurs de l’entreprise ne cadraient pas avec les miennes, et j’ai choisi de changer d’emploi avant que cela ait des impacts sur ma santé. Cette décision m’a permis de mieux me connaître et m’a ouvert à d’autres grandes possibilités, et vers une entreprise qui me convenait mieux.

Je crois qu’il est important d’être à l’écoute de notre petite voix qui nous guide et qui nous aide à rester fidèles à nous-mêmes. Cela favorise de bonnes nuits de sommeil ! 😉

 

Qu’est-ce que vous aimeriez voir arriver dans l’industrie de la gestion de projet en 2017? Quel est votre rêve pour la gestion de projet en 2017?

Une plus grande ouverture vers des façons de voir et faire les choses. Je crois qu’une méthodologie (traditionnelle /agile/hybride) est et restera un « guide ». Le vrai succès des projets fait aussi appel à la compréhension de l’histoire de l’entreprise et à l’histoire des gens qui la constitue.

Je souhaite qu’il y ait plus de « couleurs » et d’humour dans le quotidien des projets. Il est temps de défaire les croyances à l'effet que cela doit être sérieux en tout temps, qu’il fasse revêtir un beau tailleur et avoir un grand titre pour pouvoir apporter quelque chose à la profession. J’espère que la relève en gestion de projets aura cette humilité et philosophie afin de poursuivre l'évolution de cette belle profession.

Qu’est-ce qui vous a poussé à débuter ou poursuivre une carrière en gestion de projet?

J’ai débuté ma carrière à la BNC en gestion des opérations et puis un jour, ma chef m’a demandé si je voulais participer à un projet ERP de grande envergure ou mon expertise serait appréciée. À l’époque je ne savais pas trop ce que cela signifiait que d’être chargée de projet, mais je me suis dit pourquoi pas!

Dès ce premier projet, je suis tombé passionnément en amour ! Dès lors je n’ai plus géré des opérations, mais plutôt géré des projets pour soutenir les opérations. Je suis une femme d'action, j’aime quand ça bouge, j’aime les défis et j’ai un profond besoin d’établir des relations avec les humains.     

Je peux dire que j’ai été choyé durant ma carrière, car j’ai participé à de nombreux projets tout aussi « challengeant » et diversifié les uns des autres.  J’ai rencontré plusieurs défis, obstacles, expériences et beaucoup de belles personnes compétentes. Je n’ai jamais ressenti d’ennui ou le besoin de remise en question. Des projets, j’en ai tout le temps, autant au travail, comme bénévole ou personnel.  C’est impossible pour moi de vivre sans projets :) 

 

Quel est votre souvenir le plus mémorable en lien avec le PMI-Montréal?

Ma première conférence au Symposium « Risque et agilité=changement » en 2013. À cette époque, peu de conférenciers abordaient le côté « soft » de la gestion de projet et ce fut un défi important pour moi de faire ma place. Je devais présenter ce contenu avec un collège, Claude Besner, et qui avait eu un empêchement important.  Je me souviendrais toujours de ce jour où j’étais à la fois stressée, mais aussi fébrile à l’idée de transmettre mon expérience et aussi ma passion à un groupe. Cette conférence fut très bien appréciée par les participants et ce fut pour moi le début d’une nouvelle passion, transmettre! 

 

Quel projet aimeriez-vous porter à l’attention de l’industrie (un petit projet communautaire, un grand projet qui est passé sous les radars des médias, etc.)?

Mon plus grand projet est à venir et aura comme mission l’aménagement d’un endroit de repos où humains et animaux pourront bien dormir :)

 

Avez-vous une réflexion personnelle à partager à l’industrie (un constat, un conseil, un appel à tous, une référence, etc.)?

La gestion de projets est une passion et non une affaire d'égo. L'équipe doit passer avant soi-même. Méfiez-vous de ne pas devenir ou être un GP « je sais tout » car il n'y a pas de fin à l'apprentissage, au contraire! J’apprends de tous, et ce tous les jours. Ah oui, et si vous avez beaucoup de connaissances et expériences, svp partagez avec la belle relève qui nous succède. Ils sont brillants et intelligents. 

 

Pourquoi êtes-vous devenu membre du PMI-Montréal / Pourquoi renouvelez-vous votre membership?

Il y a longtemps (avant 1999) grâce à ma mentore qui était alors très impliquée à la direction du PMI et qui m'a demandé de devenir VP des bénévoles. Je me suis ensuite impliqué comme mentore, puis conférencière et finalement comme responsable de la communauté en gestion des risques. Je crois qu’un regroupement de gens partageant la même passion est important !

 

Quel gestionnaire de projet aimeriez-vous voir prochainement comme membre Génération PMP?

Claude Emond, car c’est le premier (il y a 8 ans) qui a cru en moi comme enseignante en gestion de projet, qui m’a transmis ses connaissances et sa passion et qui m’a donné le « push » initial.  Il est un homme différent dans son approche et j’ai du respect pour lui. 

 

Génération PMP : Vous êtes membre du PMI-Montréal et avez quelque chose à dire sur la gestion de projet au Québec ? 

Répondez à nos questions Génération PMP ! Cliquez https://goo.gl/forms/fHsqP7zKwyaI1tkG3 pour le formulaire. 

 

 

Filtrer par catégories
Consulter les archives